1793-1795 LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE

GUERRE DE LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE COTE CATALOGNE


code Q.R.

mercredi 8 août 2007 19:35

LE BLUFF DE DOMINIQUE PERIGNON DEPASSE LA REALITE DE L'HISTOIRE.

Jacques Dugommier a rêvé de cette forteresse.
Lluis Fermin Carvajal meurt pour la défendre.
Andréas Torres en perd son honneur.
Dominique Pérignon réalise l'impossible.
La légende de la forteresse de Sant Ferrán de Figueres dépasse la réalité de l'histoire.

Lire la suite...

LA FORTERESSE DE SANT FERRAN A FIGUERES

Les plans des ingénieurs des écoles de fortification française n'ont pas trouvé de solution pour vaincre ce joyau.
Le corps du génie français sait qu'une garnison opérationnelle de 12 000 hommes peut tenir un siège au-delà de 400 jours, sans aucune restriction.
L'espionnage et les renseignements en 1794 possèdent des chiffres sur la forteresse qui donne le vertige pour l'époque.

Lire la suite...

LA VERITE SUR LE GOUVERNEUR ANDRES TORRES DU CASTELL SANT FERRAN

Jeronimo Giron-Moctezuma, marquis Las Amarillas le nouveau commandant en chef de l'Armée de Catalogne lui confie à Castelló d'Empúries le rôle d'un officier lâche, sans honneur, considérant que la forteresse de Figueres doit être livrée à elle-même, vidée des armements et des garnisons.

Lire la suite...

MARQUIS DE LAS AMARILLAS, 4 EME, COMMANDANT EN CHEF DE L'ARMEE DE CATALOGNE

Le 15 décembre 1794, le cartel des généraux de la Catalogne demande au général Jeronimo-Giron Moctezuma, marquis Las Amarillas de se rendre à Saragosse et d'attendre les ordres de la cour royale.

Lire la suite...

QUI VEUT DEFENDRE SANT FERRAN DE FIGUERES ?

L'idée de se battre face aux troupes françaises est complètement dépassée.
L'abandon de la forteresse est un ordre que le marquis Las Amarillas laisse aux occupants lors de sa fuite à Bascara.
Andreas Torres, le gouverneur ne peut pas prendre de décision de défense en son nom face aux cartels d'officiers qui s'opposent à lui.

Lire la suite...

LE DEVOLU DE L'ESPIONNE MICHELLE BONNEUIL.

Bloqué en Angleterre, Jacques Cazalès surveillé après la destruction de la rade de Toulon dont il n'est pas étranger assigne à sa maitresse l'espionne Michelle De Bonneuil une mission d'infiltration en Espagne.
Cette mission d'infiltration démarre à la cour royale espagnole le 02 aout 1794 reste déterminante.
Sa capacité à se déplacer au cœur des négociations secrètes de paix que se livrent les Bourbons espagnols sont très appréciées par les anglais.

Lire la suite...