1793-1795 LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE

GUERRE DE LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE COTE CATALOGNE


code Q.R.

mercredi 8 août 2007 21:40

MANIFESTE DU 3 JUILLET 1793 POUR OCCUPER LA TET.

Pedro et Rafael Adorno deviennent les organisateurs de l'attaque du Têt avec 3 000 hommes.

Lire la suite...

FEDERALISME, LE 2 EME FRONT DES PYRENEES-ORIENTALES.


Restituer la complexité du mouvement fédéraliste au sein des Pyrénées-Orientales durant la guerre contre l'Espagne, c'est associé 63 noms de conspirateurs soit l'ensemble des autorités départementales pour leur collaboration.
L'authenticité du mouvement fédéraliste reste dissimulée pour éviter les représailles.
Trop d'administrateurs impliqués perdent leur vie, nombreux sont les autres persécutés par les détenteurs au pouvoir.

Lire la suite...

VILLEFRANCHE DE CONFLENT, LA TETE ET LA CLEF.

Pourquoi un retrait si rapide des Espagnols de Villefranche du Conflent alors que la ville leur est acquise ?
Carlos IV et Manuel Godoy changent la stratègie de guerre aprés la défaite de la bataille de Perpignan en septembre 1793.
Antonio Ricardos decide de retirer ses troupes de la vallée du Têt.

Lire la suite...

Jean Pache a-t-il cédé le Roussillon à l'Espagne ?

François-Xavier Llucia est le dépositaire de l'administration du département des Pyrénées-Orientales
Les correspondances de la nation lui sont adressées et toutes les réponses sont faites par lui.
Le 20 mars 1793, François-Xavier Llucia écrit à son collègue du Lot-et-Garonne le général Jean-Gérard Lacuée :
…"Il me tarde quelques triomphes sur l'armée espagnole pour oublier les pillages et les scènes humiliantes de ceux qui en sont les apologistes après avoir été les provocateurs"…

Lire la suite...

MOSSET 17 AOUT 1793-REBELLION POUR LA DEMOCRATIE

La route de Mosset est non surveillée par les Espagnols qui se méfient d'une invasion languedocienne envoie un détachement pour occuper le bourg de Mosset et verrouiller la route de l'Aude en direction du village de Roquefort de Sault.

Lire la suite...

Arthus De Chalvosson et ses hommes, gavatxs au château de Mosset.

Avec l'arrestation du capitaine Arthus De Chalvosson et de ses hommes, le 2ème bataillon du 79ème de Champagne disparait complément.
Son effectif est rayé de l'Armée des Pyrénées-Orientales car tous ses militaires et ses officiers sont prisonniers en Espagne.


Lire la suite...

LES COMBATS DU COL DE LA PERCHE-28 AOUT 1793.

Les combats des 27 et 28 aout 1793 "del coll de La Perxa" font partis d'une opération militaire de diversion contre l'étreinte espagnole des postes de Cabestany et d'Orles proches de la citadelle de Perpignan, à l'occupation de Villefranche du Conflent et à la concentration du campement espagnol devant la citadelle de Mont-Louis.

Lire la suite...

TRESSERRA, VILLAGE REBELLE

Faut-il être passif devant ces exactions et ces cruautés ?

Lire la suite...

CAMP DE L'UNION : PORTES OUVERTES

En mai 1793, l'Armée des Pyrénées-Orientales comprend 18 800 hommes.
Plus de militaires que la population de la ville Perpignan.
Où sont les 6 000 militaires français du début de la guerre en avril 1793 aux ordres du général Mathieu Marchant De La Houlière ?

Lire la suite...

"GLORIA VICTIS" S'ECRIT GUILLAUME MIRABEL DEVANT SAINT LAURENT DE CERDANS.

Guillaume Mirabel est né le 29 août 1744 à la suite de sa nouvelle promotion au titre de général de brigade le 23 décembre 1793.
Guillaume Chaudron-Roussau lui a confié la mission de détruire et bruler le village de Saint-Laurent de Cerdans.

Lire la suite...

HOMMAGE A LUC DAGOBERT

Luc-Siméon, Auguste Dagobert est élévé à la Chapelle-Enjuger dans la Manche, nul ne se doute qu’un normand devient le libérateur de la Cerdagne française.

Lire la suite...

MISSION PALAU DEL VIDRE

Le 17 avril 1794 Pierre-François Augereau est l'un des plus grands tacticiens et stratèges des généraux composant l'Armée des Pyrénées-Orientales.
Il reprend le bourg de Palau del Vidre qui ouvre la route des massifs des Albères.
Pourtant il sert d'appât pour les combats espagnols alors que c'est un maître de guerre.
Napoléon Bonaparte s'aperçoit de son génie durant les 5 jours d'aout 1796 à la bataille de Castiglione.

Lire la suite...

L'ARSENAL EN PLEIN ESSOR

Au paravant, le salpêtre venait de l'Inde ou du Cachemire, trop cher.
Les escadres anglaises surveillent la mer empêchent toutes importations.
Le département est contraint à trouver du salpêtre dans le sol, de le raffiner et de le sécher rapidement.
Le salpêtre est un sel qui se trouve sur les murs humides riche en azote comme les étables, les fosses à purin.
La grande campagne de récupération de métaux est une opération militaire destinée à déchristianiser les habitants du département, elle consiste à faire fondre les cloches des chapelles, des églises et des statuts pour les transformer en canons.

Lire la suite...

DE QUOI EST MORT ALEJANDRO O'REILLY ?

Sa mort suspecte reste toujours une énigme.
Est-il mort empoissonné ?
Est-il mort de suite de maladie ?
Est-il mort suite à un reglement de compte du désastre de 1775 ?
Est-il mort d'ivresse ?
Cette mort rapide, reste les contemporains muets sur les circonstances.

Lire la suite...

BATAILLE DU BOULOU 1ère PARTIE

Texte modifié, le 20 novembre 2012 par Bernard Prats.

Le 27 avril 1794 à 4 heures du matin, débute la bataille du Boulou sur le large plateau dominant le village de Montesquieu.
Cette bataille dure 5 terribles jours.

Lire la suite...

BATAILLE DU BOULOU (FIN)

Texte modifié le, 21 novembre 2012 par Bernard Prats.

Durant la nuit du 29 avril 1794, 28 000 fantassins, artilleurs et cavaliers français passent la rive droite de la rivière Tech par le gué du village de Brouilla.
Le commandant en chef Jacques-François Dugommier de l'armée des Pyrénées-Orientales place son dispositif militaire par rapport aux rives de la rivière Tech.

Lire la suite...

LOUIS TURREAU, SA DEFAITE AU PLA DEL REY, UN SECRET-DEFENSE.

Louis Marie Turreau de l'Etat-Major de l'Armée des Pyrénées-Orientales prépare la bataille du Boulou avec 22 000 hommes sur les conseils de Luc Siméon Dagobert et d'Eustache-Charles Daoust contre le camp espagnol .
Luc Siméon Dagobert pour la réussite de cette bataille combine en une diversion dans le Ripollès espagnol à Camprodon avec 5 000 hommes et 2 brigades de cavaliers contre les somatents du padre Marti Cuffi et les fantassins de Manuel Gutierrez pour diviser l'armée d'Antonio Ricardos.

Lire la suite...

LA DIVISION AUXILIAIRE PORTUGAISE EN SOUTIEN.

Conformément à l'accord signé avec l'Espagne le 15 Juillet 1793 entre Manuel Godoy et Diego Noronha, 2 Divisãos Auxiliar Portuguesa arrivent en renfort.
2 divisions portugaises composées de 6 régiments d'infanterie soit 25 % de l'ensemble de l'infanterie du Portugal renforcées par des officiers nés à l'étranger viennent soutenir l'Armée de la Catalogne.

Lire la suite...

CERET PRESERVE SAINT FERREOL DE SA DESTRUCTION, LE 26 NOVEMBRE 1793.

La chapelle Saint Ferréol* éloignée de la route des charrettes est un refuge construit par les bénédictins de l'abbaye d'Arles sur Tech pour le repos des pèlerins qui gravissent les chemins vers les monastères des versants du Vallespir et de la haute Muga.
En 1772, l'ermitage est agrandi à 22 m sur 6 m 70 de large, son bénitier d'origine est conservé.

Lire la suite...

MUTISME A VILLELONGUE DELS MONTS, LE 07 DECEMBRE 1793.

6 lignes de faits angoissants suffisent à taire l'affront d'une attaque par la prise en revers d'un campement entier et créer la déroute d'une division.

Lire la suite...