1793-1795 LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE

GUERRE DE LA CONVENTION NATIONALE CONTRE L'ESPAGNE COTE CATALOGNE


code Q.R.

mercredi 8 août 2007 19:34

NAISSANCE DU FRANC POUR SAUVER LA BANQUEROUTE.

En janvier 1960, le nouveau franc crée une angoisse alors qu'il suffit de diviser par 100 l'ancien franc.
Le franc de 1795 est un casse-tête.
Il faut diviser par 6 000 la valeur de l'assignat pour avoir 1 FRF de 1795.
Solution naïve ou conversion simpliste : une poule en 1793=10 sols, la même poule en 2016=10 euros.
Incroyable, 1 euro 2016 => 1 sol de 1794 .
Plus fou : 1 livre tournois 1794 = 1 billet de 20 euros avec 220 ans d'écart.

Lire la suite...

CORRESPONDANCE ENTRE JOSE URRUTIA ET DOMINIQUE PERIGNON.

Comment mettre fin à cette guerre ?
Lorsque des négociants anglais prennent la place des comptoirs français établis en Espagne.
Lorsque la suprématie de la marine britannique menace le commerce des colonies françaises.
Lorsque la Convention Nationale souhaite se débarrasser de Louis XVII afin d'éviter à la République des complications.

Lire la suite...

VICTOIRE DES MIQUELETS A LA SEU D'URGELL.

Le 18 février 1795, La Junta d'Armement de Catalunya arme 10 régiments de miquelets composés de 12 compagnies pour reprendre les territoires occupés par les français et gagner la bataille de la Seu d'Urgell, nom de code d'Aristot.

Lire la suite...

BATAILLE DE BESALU DU 28 FEVRIER 1795.

Dominique-Catherine Pérignon ignore que José Urrutia connait ses intentions, il exécute ces mouvements comme prévus par le plan de bataille.

Lire la suite...

BARTHELEMY SCHERER, ROMPT LE SILENCE DES NEGOCIATIONS.

Le Comité de Salut Public ordonne au général Barthelemy Scherer à propager des rumeurs fantaisistes sur les 2 enfants du roi, insister sur les faveurs des soins et sur les privilèges qu'accorde la Convention Nationale aux prisonniers du Temple.

Lire la suite...

NEGOCIATEURS SOURDS A L'ANNONCE DE LOUIS XVII

Le 03 mars 1795, Jean-François Bourgoing arrive à Figueres au QG français, en même temps que le général en chef Barthelemy Scherer et l'espion français, l'adjudant en chef Pierre Rafellis-Roquesante.

Lire la suite...

LES PARVENUS AU POUVOIR -01 GERMINAL AN III-

La violence populaire change de camp. Les 6 ans d'avancées acquises sont devenues inutiles et permettent aux royalistes de désarmer et de massacrer.
D'autres vont faire oublier leur trahison et leur infamie durant la terreur comme les cyniques conventionnels Joseph Fouché ou Jean-Lambert Tallien.

Lire la suite...

TRIOMPHE ESPAGNOL A BASCARA

Ces défaites françaises figurent comme la raison essentielle de l'éviction de Catherine-Dominique Pérignon du titre de commandant en chef alors que son changement est annoncé depuis 2 mois.

Lire la suite...

LOUIS XVII, DIX ANS DE VIE ET DEUX CENT ANS DE SUPERCHERIE.

Le 8 juin 1795, le même jour de la mort de Louis XVII, la Convention Nationale berne les entretiens à Bale (Suisse).
Elle envisage de livrer les enfants à l'Espagne en échange de la signature garantissant la paix, alors que tout est mis en œœuvre pour le faire mourir le jeune roi.

Lire la suite...