Sources : "Catalunya en temps de la Revolucio Francesa" Olivier M.S.-Barcelona 1917.


En 1793, l'Espagne compte 11 millions d'habitants soit 18 habitants au km2.
L'Espagne est un royaume où se mélange terre désertique et forets sauvages.
L'Espagne en chiffres :
Une division du royaume en 15 provinces, 13 gouvernements militaires, 8 archevêchés et 45 évêchés.
La Catalogne au Nord-Est de l'Espagne, 55 lieues (220 km) de long et 36 lieues (144 km) de large, arrosée par 26 rivières dont 10 se jettent dans la mer.
L'Ebre est la plus longue des rivières de la Catalogne.
La province de Catalogne en chiffres :
298 villes. 22 places de guerre.
1 archevêché. 7 évêchés. 1 université. 15 collèges.
La Catalogne est bloquée à l'Est par la mer Méditerranée, possède 5 grands ports.
Au Sud par le royaume de Valence et à l'Ouest par le royaume d'Aragon, ne peut s'agrandir que par le Nord du massif des Pyrénées en territoire du Roussillon (France).
En 1793, 115 000 habitants peuplent Barcelone, capitale de la Catalogne.
Barcelone, l'un des plus beau port animé d'Espagne avec 2 300 mouvements de bateaux par an.
Le port est entouré à l'Est d'une grande muraille qui sert de rempart bastonné avec ses demi-lunes et se termine au fortin Pio et sur la promenade plantée d'arbres : la "rambla".
Le fort de Mont-Jouy au Sud-Ouest protège la ville et son port.
La capitale Barcelone par son soutien au prétendant de la couronne à Charles Habsbourg comme roi a failli tout perdre.
36 480 catalans sont morts pour ce mauvais choix de roi.
En 1778, Barcelone renoue avec sa tradition marine quand elle reçoit l'autorisation d'établir le commerce avec les Amériques.
La capitale construit en 20 ans : 258 bateaux
En 10 ans, quadruple le volume de ses exportations.
Barcelone avec les jardins du couvent de Saint Jérôme, les bibliothèques publiques du collège épiscopal des Carmes et des Dominicains.
Aux alentours se dressent des collines peuplées de nombreux mas.
Ses fabriques de laine et de drap font vivre des villages.
Les sources sont abondantes et font de la Catalogne, une région bien arrosée où la terre est fertile.
Les vignobles donnent des vins de très bonne qualité. Ses oliviers produisent une huile de grande renommée.
Le poids de la religion dans la vie espagnole fait que le clergé est le levier le plus puissant du royaume.
La foi ardente pour l'église fait que l'espagnol est un être soumis.
La monarchie est aux mains des prélats et des confesseurs.
Le 14 décembre 1788 Carlos III meurt. Son fils Carlos IV devient roi d'Espagne.
C'est un roi faible et influençable, mais très cultivé.
Il épouse sa cousine Maria-Luisa de Parme.
Carlos IV et sa femme sont par naissance des Bourbons espagnols.
La reine Maria-Luisa prend comme amant Manuel Godoy garde du corps de son mari qui 17 jours après la mort de Carlos III le fait nommé colonel puis 1er ministre d''Espagne et règne sous l'influence de sa maîtresse.
Une même famille les Bourbons exerce le pouvoir en France et en Espagne.
Ils ont signé le pacte de famille du 15 août 1761, ou les souverains signataires se garantissent mutuellement leur vie, leur état et leur possession.
C'est une solide garantie familiale.
Le couple espagnol par la signature du pacte doit sauver la royauté et restaurer la monarchie française.
Durant la nuit du 28 février au 01 mars 1789, une émeute éclate à Barcelona :"Las rebomboris del pa".
Les mauvaises récoltes de blé de 1787 et 1788 provoquent une hausse brutale du prix du blé.
La noblesse et les corporations de meuniers sont responsables de l'augmentation du prix du pain en janvier 1789.
Les boulangeries publiques sont en feu, les échoppes de pains sont pillées et les gens saccagent les maisons des pourvoyeurs de la ville.
A Barcelona, le capitaine Francisco Bassecourt comte del Assalto promet la baisse du pain.
Les promesses ne sont pas tenues.
La population manifeste plus violement et s'en prend à la bourgeoisie qui dirige la ville et crie :
"un poble que no vol morir".
Le comte del Assalto envoi l'armée pour calmer les émeutes.
Le dimanche 01 mars1789, la foule est si dense que l'évêque de la cathédrale et l'ordre des Capucins tentent de calmer la colère de la population qui demande la liberté des prisonniers.
L'évêque annonce qu'il va faire entrer du blé dans la ville.
La cour mécontent de la conduite du comte Del Assalto, le rappelle et le remplace par un irlandais le comte Francisco-Antonio Lacy.
Les journaux décrivent la France comme une nation sans roi, sans lois, sans dieu.
Un fossé incompréhensible s'est creusé entre les habitants des 2 nations.
Le français est homme corrompu.
Rien ne plait dès que son origine est française.
Les "ilustrados" sont des hommes instruits qui développent les sciences et les techniques.
Le clergé en fait parti, mais l'Inquisition veille et réprimande toutes les audaces.
Les librairies sont surveillées, les livres proscrits sont donnés dans la clandestinité.
Le 08 février 1792,Carlos IV convainc que Floridablanca n'est pas l'homme de la situation fait appel à son adversaire le comte d'Aranda.
L'aristocrate attend ce moment, il agit à sa manière sans provocations inutiles, le contrôle des zones frontières est allégé.
Aranda considère la guerre comme inévitable car il refuse de reconnaître la 1ère république française mais il conseille la paix et déclare la neutralité de l'Espagne.
Aranda est isolé.
Le 26 juillet 1792, Francisco-Antonio Lacy accuse le consul de France de tenir des propos injurieux pour le royaume et le reconduit à la frontière.
Le 15 novembre 1792, Manuel Godoy 25ans, ambitieux est à l'origine de cette guerre qui doit instaurer la monarchie en France et sauver Louis XVI.
Carlos IV et sa femme garde espoir qu'un de ses enfants prennent le chemin du trône de France.
Manuel Godoy son 1er ministre a 2 passions : l'argent et les femmes.
Carlos IV renvoi le comte Aranda.
La maîtresse de Manuel Godoy, la reine d'Espagne exerce une influence importante et grande que Manuel Godoy insiste sur une multitude provocations.
Son attitude embrouille les relations entre la Convention Nationale et l'Espagne.
Le 28 novembre 1792,Joseph Ocariz communique à la Convention Nationale 2 notes écrites par Manuel Godoy promettant la neutralité du royaume d'Espagne si Louis XVI est épargné alors que le même jour 120 canons de 28 avec 260 artilleurs se dirigent vers Gerona et Figueres.
Carlos IV prend 4 décrets :
  1. Le 06 février 1793,décrète par circulaire lors du conseil de Castille et demande à ses officiers, ses notables et son clergé d'inviter tous les hommes du royaume en s'enrôler dans son armée.
    Les prêtres se préparent à une croisade et lancent de leur chaire les 'excommunions des jacobins et l'anathème contre les Français.
  2. Les 16 et 23 février 1793, le roi accorde l'amnistie générale aux déserteurs et aux contrebandiers.
    Toutes les provinces du royaume font appel aux armées. Les villes posent un crêpe noir en signe de deuil sur toutes les armoiries.
  3. Le 25 mars 1793, il interdit le commerce avec la république française par la confiscation des biens au profit du trésor royal.
  4. Le 15 juin 1793, Carlos IV confisque les biens des Français expulsés d'Espagne, les met en vente au profit des émigrés de France.
    Au dernier recensement du 20 juillet 1791, 13 338 français vivent en Espagne