L'hiver 1793-1794 est très rude. Les routes de Cerdagne sont enneigées et impraticables.
Les rivières débordent et les torrents gèlent. Les cols sont inaccessibles par le Vallespir.
Seuls les cols en bordure de mer servent au passage avec l'Espagne.

Antonio Ricardos a divisé le Roussillon en trois zones de combat.
Le comte De La Union, au Vallespir et à la Cerdagne.
Lui-même au camp du Boulou et les Aspres.
Le général Juan Antonio Curten la cote rocheuse d'Argelès jusqu'au col de Banyuls.

Du 22 au 31 décembre 1793, Antonio Ricardos qui a établi son QG au camp du Boulou dans le massif des Aspres décide d'effectuer une tournée dans les camps.
Le différent entre Las Amarillas et Antonio Ricardos remonte au 10 septembre 1793, lors de la défaite de Perpignan et de la perte du commandant en second Antonio Adorno.
Les ordres ainsi que les plans d'attaques remis à Juan Curten par Las Amarillas pour attaquer les troupes françaises au Vernet et à Peyrestortes, n'ont pas été suivis comme Antonio Ricardos le souhaitait.
Antonio Ricardos avait recommandé le général Antonio Curten pour commander l'attaque de la citadelle de Perpignan.

Juan Curten est né à Tortosa en octobre 1730, d'une famille militaire wallonne établie en Espagne.
A 14 ans, il participe à la campagne d'Italie et prend part aux combats de Plasencia.
En 1782 sous les ordres du général Ventura Caro, il dirige le siège de Gibraltar.
En 1790 il fait le siège d'Oran.
En 1793 Il est promu lieutenant général afin de combattre contre les français avec l'Armée des volontaires de Catalogne.
Le 14 décembre 1793 le général Juan Curten âgé de 63 ans en dépit de sa fatigue gagne la bataille du col de Banyuls et le lendemain tombe malade.

Antonio Ricardos donne des instructions à ses capitaines des troupes, des ordres concrets sur les fortifications et les cantonnements et se rend au chevet des blessés.
De son QG du Boulou, il convoque les officiers afin de connaître l'état des équipements et faire l'inventaire de l'armement et des hommes.
Combien de morts ? Combien de prisonniers ?
Cela fait 10 mois que l'armée espagnole a envahi le département ?

Les blessés sur les champs de bataille sont soignés par un personnel insuffisant.
Seulement deux chirurgiens sont affectés aux opérations.
Les brancardiers sont des hommes d'armes ou des blessés eux-mêmes. Ils ne prennent aucune précaution au transport des blessés.

Le 18 janvier 1794, Antonio Ricardos afin de se rendre à un rendez-vous avec le ministre de la guerre et avec Manuel Godoy à Madrid donne le commandement des troupes espagnoles à Las Amarillas.

Accueil © Mes textes ne sont pas libres de droit, si vous les copiez citer leur source. Billet suivant

Lisabuzz.com Parle de 1793-1795 GUERRE DE LA CONVENTION CONTRE L'ESPAGNE :

N'y allons pas par quatre chemins, 1793-1795 GUERRE DE LA CONVENTION CONTRE L ESPAGNE est proprement hallucinant.
D'un point de vue esthétique, ce blog est soigné, propre et d'un gout très sûr.
D'un point de vue littéraire, il mériterait l'équivalent du prix Goncourt du Web.
Chaque matin, je brûle de lire les textes splendides.
http://blog.lisabuzz.com
Annuaire gratuit, référencement gratuit
Referencement gratuit dans Vitavous.com referencement

statistiques