La division de Pierre Augereau a gagnée sa notoriété, grâce à la bataille de la sierra Santa Magdalena.
La division doit sa célébrité à son succès car elle a su s'en sortir elle-même d'un piège tendu par Luis Fermin De Carnaval, comte De La Union, chef des armées de la Catalogne.

De retour après sa maladie, le général François-Amédée Doppet ancien commandant en chef de l'Armée des Pyrénées-Orientales pour lequel Jacques Dugommier assure le remplacement, pose la question sur le doublon du commandement.
François-Amédée Doppet arrive avec l'intention de demander des explications à son remplaçant et de recevoir les ordres pour sa nouvelle affectation au poste de général en chef d'armée.
Jacques Dugommier réunit son QG d'officiers et les informe que l'adjudant général Porte s'est plaint d'avoir affronté un soulèvement de 900 hommes formé en armée à Morteilla.
Depuis la mort de Dagobert, les paysans de la Cerdagne se mobilisent contre la république.
La décision est prise, Jacques Dugommier confit le commandement en chef des troupes de montagnes de la Cerdagne et du Vallespir au général François-Amédée Doppet.
Une mission secrète lui est confiée : Trouver et détruire, la manufacture d'armes de Ripoll.

La Cerdagne n'a pas acceptée l'annexion de 1659. Sa population française et espagnole reste unie.
Ces gorges sont des voies de communications entre les vallées communes du Conflent, du Carol, de Foix et les cimes creusent un cirque tertiaire en forme d'amphithéâtre où le temps s'est arrêté.

Les chapelles sanctifiées lors des périodes de peste sont des lieux occupés par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui accueillent depuis des milliers d'années, le voyageur ou le pèlerin qui empruntent la montagne.

Le 13 mai 1794, François-Amédée Doppet prend possession de ce nouveau commandement.
Il désire changer les bataillons de Dagobert en imposant une discipline de fer qui aboutit aux mécontentements des fantassins.
Son plan ambitieux reprendre le projet de Dagobert pour former une expédition par le plateau de Vich en traversant les vallées de la rivière Ter et du ruisseau d'El Llobregat pour prendre la ville de Gerona.

Aux confins de ces hautes montagnes, des hommes ont recherché des lieux discrets pour s'isoler.
Ces retraites dans des petits bourgs sont propices à l'étude et à la lecture de livres.
Ces sources philosophiques sont des liens d'une communauté de défenseurs de la grande spiritualité, ces bibliothèques possèdent des manuscrits et des parchemins d'une valeur incommensurable.
Ces documents privilégiés sont protégés dans des modestes monastères qui en sont leurs garants.
Les villages de Puigcerdá et de Ripoll veillent aux droits du savoir de ces livres.
La Cerdagne est avec l'Italie, un lieu d'une inestimable richesse qui survie grâce aux ermitages et aux bibliothèques qui contiennent des livres rares du XII aux XIV eme siècles.
Jacques Dugommier va envoyer François-Amédée Doppet et Etienne Charlet, les deux plus inquiétants pillards, qui vont durant des mois bruler nos livres et saccager les manuscrits de notre histoire.
Aux yeux d'un militaire en guerre, notre patrimoine n'est pas de l'art, ces cambrioleurs n'ont aucun respect des valeurs et sont des mauvais brocanteurs et des pilleurs de chapelles.

C'est au nom de la déchristianisation que diffuse la révolution que ces malfaiteurs vont opérer.

Isaac de Vilafranca et Guilhem Bernât de Sant Feliù avec un groupe de brassiers sont partis trois jours avant les fantassins afin de protéger les biens et de cacher les reliques chez Salomon de Gerona.
Les villageois ont peur des pillages des oratoires, ils ont tout dissimulé.

François-Amédée Doppet veut détruire Camprodon et forme 3 colonnes partant par 3 chemins différents qui en se rencontrant formeront un bataillon de pyromanes sur les bourgs isolés de Cerdagne.
1ère colonne : Au départ de Villefranche du Conflent sous les ordres du chef d'escadron François Thonin avec 1 200 fantassins qui doivent rejoindre le bourg de Mantet puis s'engouffrer par la Portella de Mantet à 2 410 mètres entre le pic De La Dona à 2 700 mètres et le pic Roca Colom à 2 500 mètres, au cirque d'Ulldeter où la rivière Ter prend sa source.
El Ter est une rivière de 208 km qui a la particularité d'avoir une trajectoire Nord-Sud traversant les villes de Camprodon, Ripoll et Gerona, puis d'Ouest-Est change de direction pour se jeter à l'embouchure de Torroella de Montgri.

La 2eme colonne, conduite par le général Etienne Charlet avec 2 000 hommes et 900 mulets porteurs de vivre et de munitions doit contourner le bourg de Palau et le village d'Osseja en passant par le col de Mayens.

La 3eme colonne, en tête le général François-Amédée Doppet avec 3 000 hommes transportent l'artillerie formée de 10 canons et 6 obusiers tractés par des bœufs car ces animaux sont plus solides à travers les ravins du Roca Blanca. Son objectif atteindre le village de Ribas.

Le 15 mai 1794, le temps est beau, François-Amédée Doppet choisit de partir dès le matin avec le soleil.
Les sommets au-dessus de 2 000 mètres sont enneigés et les torrents furieux descendent de ces montagnes.
Le 17 mai 1794, Etienne Charlet sait que les troupes espagnoles l'attendent au col de Mayens, il ne veut pas les affronter et préfère les contourner par les villages de Vallfogona de Ripollès et la Vall de Bianya. Ces hommes marchent dans les sentiers et les ravins du Ripoll.
Lorsqu'ils arrivent à l'ermitage, les moines qui gardent le sanctuaire résistent ils ne veulent pas voir leurs édifices saccager par des fantassins Suisses.
Le rapport de force est inégal, et les religieux doivent s'enfuir.

Accueil © Mes textes ne sont pas libres de droit, si vous les copiez citer leur source. Billet suivant

Lisabuzz.com Parle de 1793-1795 GUERRE DE LA CONVENTION CONTRE L'ESPAGNE :

N'y allons pas par quatre chemins, 1793-1795 GUERRE DE LA CONVENTION CONTRE L ESPAGNE est proprement hallucinant.
D'un point de vue esthétique, ce blog est soigné, propre et d'un gout très sûr.
D'un point de vue littéraire, il mériterait l'équivalent du prix Goncourt du Web.
Chaque matin, je brûle de lire les textes splendides.
http://blog.lisabuzz.com
Annuaire gratuit, référencement gratuit
Annuaire de blogs Moteur de Recherche.
annuaire blogs tutoriel informatique Referencement gratuit dans Vitavous.com referencement 2008 Web 2.0 Awards Winner

statistiques